Présentation

 

La Méditerranée est le berceau d’une culture métissée où se mêlent rêves et sagesse de nombreuses cultures. Au Moyen Âge, l’Espagne, la France, l’Italie, la Grèce, l’Empire Ottoman, les pays du Maghreb sont terre d’accueil pour un nouveau langage intellectuel et musical. Musiciens juifs, chrétiens et musulmans peuplent les grandes cours méditerranéennes. Ils y fondent un répertoire empreint de leurs identités musicales, de leurs explorations spirituelles et existentielles. La musique s’offre alors comme témoin de ces explorations et de ces métissages. À l’image de la cour de Cordoue, où se côtoyèrent pacifiquement les artistes de différentes confessions, ces musiques offrent des sonorités communes et s’attachent à des sujets universels.

Safar interprète les musiques méditerranéennes du Moyen Âge à la Renaissance, et leur héritage :  musiques arabo-andalouses, chants séfarades et  chants sacrés de pèlerinages ibériques. L’association du chant lyrique et de l’oud retranscrit avec subtilité ce répertoire dans une atmosphère intimiste. Flûte traversière et percussions restituent le dynamisme et la jovialité propres à ces musiques d’une grande richesse.